Le bonheur s’apprend

Extrait de Le Bonheur Absolu

.

11

Bonheur-Liberté-Énergie-Conscience est ce qui décrit le mieux l’état d’éveil qui est au-delà des mots. C’est l’état fondamental que je partage avec tous, l’origine toujours présente. Je juxtapose Nicolas Lehoux à mon Être, je suis le cosmos, je suis Tout, je suis Dieu, je suis Harmonie. Je suis Absolu.

12

Le Bonheur Absolu est une vague de fond puissante. Je m’y installe confortablement et puis hop, me voilà ailleurs. J’atterris toujours au bon endroit au bon moment, tout me le confirme. J’observe les détails, cherche les symboles que je transmute en métaphores. Je me fais balloter parfois mais puisque j’ai jeté l’ancre dans les profondeurs abyssales de mon Être je ne m’éloigne jamais vraiment de cet état sublime.

13

Il m’arrive de scruter en vain mon passé à la recherche de moments où j’aurais pu être malheureux. Je n’ai pas ce genre de souvenirs, je n’ai jamais souffert. J’y vois une grande sagesse, la preuve d’une harmonie parfaite entre mon Être et ma personne. Je sais que j’ai choisi cette vie, mes parents et mon pays en fonction de la maximalisation de mon bonheur tout au long de mon existence terrestre.

14

J’ai consciemment choisi cette vie où le bonheur est manifeste depuis toujours. Ma mère fut le premier être à me recevoir, à s’imprimer en moi pour me donner l’impulsion de vie. Puisqu’elle est heureuse j’ai reçu cette vibration dès le départ. J’ai revécu dernièrement cet instant où je suis entré dans mon corps. Cela m’a aidé à comprendre pourquoi certaines personnes ont beaucoup de difficulté à être heureux. En m’éveillant au bonheur à cet instant, ma mère s’est assurée que ma trajectoire allait résolument être orientée vers la claire lumière.

15

Le bonheur s’apprend… je peux aussi dire que je m’en suis rappelé. Il m’a suffit de m’entourer de gens heureux et de les imiter. J’ai fait semblant au début mais avant d’y penser je me suis pris au jeu. Comme on apprend un métier, on peut apprendre le bonheur, encore faut-il savoir choisir ses professeurs.

16

Le Bonheur Absolu est l’état d’être dans lequel il m’est le plus facile de manoeuvrer ma vie. Il me permet de surfer les vagues du chaos avec plaisir, de contourner les obstacles sans effort. Si je ne me sens pas totalement heureux, j’écoute mon intuition pour qu’elle m’indique ce que je dois faire pour revenir sur ma voie. Je reçois toujours une indication, un signe, un rêve, qui m’indique vers où aller. C’est mon Être qui me parle ainsi et je l’écoute attentivement.

17

Ce sont les choses simples qui me rendent heureux: les petites routines qui font du bien, le café matinal, dessiner, écrire dans un café, discuter avec des gens intéressants en oubliant le temps qui passe. J’aime particulièrement les moments où je prends plaisir à faire quelque chose qui ne sert à rien. Je savoure l’instant, me complaisant dans son absurdité comique. La non-linéarité et la non-localité permettent tout à un être éveillé. Je joue, me perds pour mieux me retrouver. Le Bonheur Absolu est si simple, c’est l’état d’équilibre le plus facile à maintenir.

18

En cas de doute à propos de la vérité, je me concentre sur la beauté, je ne la lâche pas des yeux. Elle me ramène inévitablement vers la vérité. Elles sont des soeurs jumelles, mes deux maîtresses adorées.

19

Je porte attention et je choisis bien les mots que j’utilise, c’est en effet avec eux que je m’autoprogramme. J’ai enlevé de mon langage certains mots clé qui minent le bonheur comme: impossible, malheur, laid, essayer, désolé, etc. Au lieu de dire «Rien n’est impossible», je dis «Tout est possible». Certains diront que c’est la même chose, mais il est évident que ce n’est pas la même vibration. J’ai passé au peigne fin mon dictionnaire personnel afin d’orienter tout mon Être vers le Bonheur Absolu. Je tiens à mettre toutes les chances de mon côté.

20

Étant heureux je ne doute pas de l’amour que me portent les gens et surtout de celui que je ressens envers eux. Je le sens par l’intérieur, je suis en paix parce que j’ai confiance, j’attire les amis de mon essence, même mes ennemis le sont, au niveau êtrique. En amour, j’arrive à tirer parti de toutes les sensations même les plus douloureuses, je sais profondément que, même si je dois être séparé de certaines personnes, c’est pour mon bonheur, que toute séparation est en fait illusoire car ceux que j’aime sont toujours avec moi. Ils viennent me visiter dans mes rêves aux moments forts de leurs vies. Je peux donc, même à distance, toujours savoir ce qu’ils ressentent.

.

Extrait de Le Bonheur Absolu

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

FacebookYoutubeInstagramlinkedin

©2021 Nicolas Lehoux | Tous droits réservés | Création du site StudioNico.biz

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?