bonheur

Extrait de Le Bonheur Absolu

.

60

J’adore participer à un débat métaphysique, j’y suis dans mon élément. Je m’y amuse franchement car je ne cherche jamais à convaincre, pourtant je suis très convainquant. Je me sers plutôt de chacun comme d’un miroir pour mieux me voir. Je m’étonne souvent moi-même de la finesse de mes observations, de ma certitude fondamentale. Je me laisse aller dans la facilité, dans le plaisir. Si je n’ai pas la réponse précise sur un point technique, il se trouve toujours quelqu’un dans le groupe pour l’avoir. On joue tous ensemble au lieu de jouer l’un contre l’autre. Voilà le secret.

61

Mon humour est singulier. Je trouve très drôle par exemple qu’on me dise naïvement que je ne peux être Dieu, que la matière existe ou que la politique est utile. Lorsque je fais l’expérience de l’Absolu, le babillage de mes contemporains ressemble à celui d’un enfant qui apprend à marcher et à parler. Qu’ils sont mignons ces chérubins, mais leur Être est encore endormi. Je leur fais sentir qui est l’adulte, leur donne de petites vérités de manière répétitive, sans relâche, et surtout je ris avec eux sans être méchant.

62

J’ai vécu une expérience où j’étais d’une telle bonne humeur que le seul moyen d’endiguer cette incroyable énergie fût d’éclater d’un fou rire contagieux. Il n’y avait pourtant rien de drôle. Parfois, ce n’est pas parce que c’est drôle que je ris.

63

Les jolies femmes embellissent ma vie, elles expriment si bien la beauté, la grâce, la coquetterie. Je tombe facilement en amour, je reconnais les amies de mon essence dès qu’elles s’approchent. C’est comme un interrupteur qui s’allume soudain à pleine puissance. Je me mets alors dans un état d’ouverture vulnérable, je sais qu’au niveau absolu je ne risque rien. Je reconnais rapidement les liens qui nous unissent ici et maintenant, tout est si clair, je sonde le temps et j’obtiens des réponses inattendues. J’oscille constamment sur le paradoxe, entre lion et renard. Tous mes sens sont en éveil. Les liens d’amour sont vivants. Tout miser sur la matière est le plus sûr moyen de me suicider. Je me concentre sur ce qu’il y a de plus vrai pour rendre le processus confortable et efficace.

64

Je sais que tant que je saurai me faire aimer des belles femmes, des amies de mon essence, je serai en sécurité et je ne manquerai de rien. Je veux toujours vivre dans l’abondance, c’est le seul moyen de manifester la réalité telle qu’elle est. Et les femmes savent y faire en ce domaine.

65

Tomber en amour remet mon être en question intégralement. Une telle proximité avec une nouvelle femme est régénérateur, électrisant. Puisque je me concentre sur le processus je ne suis jamais déçu. L’aimée est l’attracteur transcendantal, je m’y laisse attirer et c’est le chemin qui compte, l’instant présent. Je veux tomber en amour le plus souvent possible, pour cela je ne dois pas m’attacher à l’objet de l’amour, je dois rester libre, ce qui est paradoxal car il me faut aussi m’arrimer solidement à l’aimée. Je crée alors un dialogue avec l’aspect archétypal de la femme, la Déesse. Elle se manifeste à travers plusieurs femmes mais c’est la même présence. Un couple en santé devrait permettre à chacun des partenaires de tomber sporadiquement en amour avec de nouvelles personnes. Le bonheur de l’un ne devrait pas rendre l’autre malheureux. Je ne demande pas la permission de tomber en amour, je la prends et laisse la réalité s’ajuster miraculeusement autour de moi.

66

Tomber en amour est une expérience paradoxale, je ressens un choc libérateur et en même temps je deviens littéralement captif de mon désir d’être avec l’aimée. Un coup de foudre me propulse dans un état non-duel de conscience car j’arrive à rester centré sur le processus tout en me servant de l’aimée comme d’une plateforme. Ultimement c’est toujours de mon Être dont je tombe amoureux.

67

Je me concentre d’abord sur mon bonheur, puis ensuite sur celui des gens qui m’entourent et qui viennent vers moi. Le Bonheur Absolu est contagieux, j’aime en contaminer les gens. Lorsque je regarde fièrement ceux que j’ai éveillés commencer eux aussi à générer du bonheur autour d’eux je sais que c’est ainsi qu’il me faut procéder pour amener ma communauté vers l’harmonie. Un par un, méticuleusement, je leur permets de s’approcher assez près pour vibrer à mon diapason. En me changeant moi-même, j’active la grande révolution. Je ne peux m’empêcher de rire lorsque je vois des gens malheureux ou insatisfaits partir en mission humanitaire. C’est eux qui ont besoin d’aide. Sans la clarté du Bonheur Absolu, il y a toujours une distorsion dans mes actions, un karma qui me rattrape. Je me sauve moi-même, puis je tends la perche.

68

Il émerge de moi d’intenses vagues de bonheur, sans raison apparente. J’ai peine à me contenir, mon corps physique est trop étroit. Tout est plein, lumineux, béni. Je rigole sans cesse, même si la plupart du temps je suis seul. Les élections imminentes exacerbent l’absurdité de la situation, j’ai peur de mourir de rire. Ça semble si sérieux pour les citoyens modèles endormis qui croient qu’en s’agitant ainsi et en votant ils changent la réalité pour quelque chose de mieux. Comment quelqu’un qui n’est pas investi d’Être peut-il en investir la réalité autour de lui ? C’est vrai qu’ils ont de bons professeurs, les politiciens et les banquiers prêtent ce qu’ils ne possèdent même pas. Mes certitudes métaphysiques ont un effet dévastateur sur tous ces zombis, ils n’y sont visiblement pas préparés. Mes arguments sont arationnels et ressemblent à des devinettes zen. Au lieu d’attaquer, je lance des étincelles de lumière que leur supraconscient enregistre clairement mais que leur mental rejette. Ils ressentent une sympathie envers moi mais ne comprennent pas où je veux en venir. C’est qu’en fait je ne cherche pas à convaincre mais à éveiller.

69

Être heureux, c’est vivre dans l’abondance. Le bonheur est sans fond, inépuisable. J’ai hâte au jour où nous apprendrons à canaliser cette énergie pour faire fonctionner nos machines.

.

Extrait de Le Bonheur Absolu

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

FacebookYoutubeInstagramlinkedin

©2022 Nicolas Lehoux | Tous droits réservés | Création du site StudioNico.biz

 

Vous connecter avec vos identifiants