Si vous êtes confus et que votre vie ne fait aucun sens. Si vous désirez augmenter votre niveau de clarté autant au niveau personnel que social. Si vous désirez donner une direction à votre vie. Vous êtes au bon endroit car dans cette vidéo je vais vous donner 6 trucs pour être clair.

Aujourd’hui les être humains sont plus confus que jamais. Malgré la quantité phénoménale d’information disponible la majorité dominante est incapable d’y donner un sens. Ce qui augmente encore plus la confusion c’est le niveau inégalé de désinformation qui sature tous les réseaux de communication.

Vivre dans la clarté a toujours été important pour moi. D’une part afin de ne pas perdre de temps sur ce qui n’est pas essentiel à la réalisation de mon entéléchie, ce que je me suis donné à être. D’autre part car la clarté amène la facilité, l’harmonie et la paix.

Voici donc 6 trucs pour être clair et cesser d’être confus.

1- Savoir qui je suis

Très jeune j’ai découvert ma passion et je n’ai jamais douté ensuite que je suis un artiste. Cela a donc très tôt donné une direction à ma vie. Je n’ai jamais laissé personne me détourner de ma vision, même pas moi-même car je sais ce que je suis, je sais qui je suis et je sais Je Suis.

Puis j’ai travaillé à comprendre pourquoi j’ai choisi mon nom, quel en est la signification. J’en ai d’ailleurs parlé en détails dans mon livre Le Maître Psychédélique.

Ceci étant réglé je vis maintenant dans une grande clarté car je sais qui je suis. Je connais mon entéléchie – ce que je me suis donné à être.

Si vous vous ne savez pas qui vous êtes il est normal que vous viviez dans la confusion. En effet, comment se donner une direction si on n’a pas de point référence.

Le «Connais-toi toi même» de Socrate prends ici tout son sens. Et je vais même plus loin avec cette pensée : «Se connaître c’est bien, s’inventer c’est mieux».

Donc si vous ne savez pas qui vous êtes il est fondamental d’adresser cette question en premier si vous désirez vivre dans la clarté.

2- Se donner des références

Même si je sais qui je suis encore me faut-il m’orienter dans le monde en sachant ce qu’est le monde. Pour y arriver je procède méthodiquement à me donner le plus de références possible. Je lis les classiques, j’étudie l’histoire, la philosophie et j’apprends des langues mortes telles que le latin et le grec ancien. Constamment je m’applique à me donner le plus de références possibles pour me rendre le monde intelligible.

Puis-ce que la majorité des gens sont ignorants, n’ont pas de culture ni de références je ne leur donne pas le pouvoir d’orienter ma vie ou de la maintenir dans la clarté. En ayant créé en moi un système de références vaste, il m’est plus facile d’empêcher autrui de me perturber, de me faire douter ou changer d’idée.

Par exemple, étant plus jeune j’avais conscience de vouloir plusieurs partenaires amoureux simultanément. Au début de ma vingtaine je me décrivais comme étant bigame. C’était le seul mot que je connaissais pour définir ma conception de l’amour. En vérité, cela n’était pas clair car d’une part je ne crois pas au mariage et d’autre part je désire plus que 2 partenaires. Et donc maintenant que j’affirme que crois au Partnership Amoureux Ouvert il y a une plus grande clarté dès le départ. J’ai eu le temps d’étudier le sujet, je sais que ce modèle a toujours été présent dans l’humanité. Bien que n’étant pas le système dominant je sais tout même qu’il est juste et fonctionnel. Et cela me permet de mieux me positionner et de résister aux critiques et aux préjugés.

Avoir beaucoup de références m’aide à m’élever au-dessus de l’ignorance dans laquelle vit la majorité de être humain. Au lieu de me référer à la morale – la loi des autres – je peux prendre des décisions basées sur mon éthique personnelle. Je n’ai pas besoin de l’approbation des autres pour faire quelque chose.

Par exemple, je ne crois pas à l’évolution. Ayant trouvé d’autres personnes qui pensent comme moi dans l’histoire de la philosophie – je pense ici à Berkley ou André Moreau – cela me permet de maintenir claire ma pensée et de ne pas laisser la majorité dominante la perturber. J’ai compris qu’un individu peut avoir raison contre un million. L’histoire des grands génies de l’humanité le démontre.

Si donc vous désirez vivre dans la clarté, donnez-vous le plus de références possible.

3- Attention aux messages contradictoires

J’ai remarqué que les messages contradictoires (mixed messages) sont courants aujourd’hui, surtout lorsque les gens parlent à leurs enfants et à leurs animaux de compagnie. Et cela se répercute sur leur manière de communiquer avec autrui au sens large du terme.

Le message contradictoire c’est dire quelque chose en mot tout en exprimant le contraire avec notre langage corporel. Par exemple, dire à son chien de ne pas faire quelque chose mais le dire avec une tonalité qui ressemble plutôt à une approbation.

Efforcez vous donc de ne pas être ambigu lorsque vous vous exprimer. Soyez clair, net et précis. Soyez congruent à tous les niveaux. Sinon vous alimentez la confusion et faites en sorte de ne pas être bien compris la majorité du temps.

Cela implique que lorsque vous prenez des décisions, vous devez être attentif à vibrer cette décision. Si vous dites «Oui» à quelque chose, pensez-le, vibrez-le.

Étudiez aussi le langage corporel afin de déterminer quand autrui vous envoie des messages contradictoire. Ainsi vous pouvez sur le champ clarifier et préciser la situation. Cela pourra vous éviter des pertes de temps et d’énergie substantiels. Quand je parle à quelqu’un qui a les bras croisés, je sais par expérience qu’il est fermé ou ne veux pas entendre ce que je lui dis. Je lui pose alors des questions à ce propos pour comprendre son attitude.

Beaucoup de gens ont un haut coefficient de nolonté aujourd’hui. La nolonté est le contraire de la volonté. Donc si vous voulez être clair ne faites pas comme cette personne qui essaie de se soulever dans les airs en tirant sur ses lacets car même si elle tire de toute ses forces elle lèvera pas d’un millimètre avec cette méthode.

4- Éliminer les sources de distraction

Les idées et les sentiments sont très volatiles. Il est facile de ne pas y être attentif et de ne pas les percevoir si nous avons constamment des distractions qui nous perturbent et nous décentrent.

Le matin lorsque je sort d’un rêve, il est tout frais à ma mémoire mais si j’ai le malheur de penser à autre chose avant de l’avoir écrit dans la majorité des cas je le perds.

Pour vivre dans la clarté, il est bénéfique d’accorder de l’importance à ce qui est essentiel et d’empêcher le reste de nous perturber.

Lorsque vous sortez laissez votre cell à la maison. Désactivez les alertes de toute sorte qui sans cesse vous ramène vers votre ordinateur. Éliminez les gens qui ne croient pas en vous, qui ne sont pas intéressés à vos idées, qui ne vous appuient pas dans ce que vous êtes fondamentalement.

Voici un exemple : vous avez devant vous un lac paisible, vous pouvez voir le fond tellement l’eau est claire. Il suffit que quelqu’un y lance des pierres pour que l’eau se trouble.

Il en est de même de la pensée. Pour vivre dans la clarté il faut se donner de l’amplitude, avoir de vastes périodes consacrées à la réflexion. Pour y arriver je dois être le maître de ma vie et savoir comment filtrer les stimuli qui entrent dans mon champ de perception.

Donc si désirez vivre dans la clarté, éliminer autant que possible toutes les distractions qui peuvent la perturber.

Suggestion de lecture sur ce blogLoi des 80-20 : comment optimiser votre vie avec le principe de Pareto?

5- Écrire et créer

La création a toujours été pour moi le meilleur moyen de demeurer dans la clarté. Ça me permet de me ventiler, d’extérioriser ce que je ressens, de l’exprimer de le rationnaliser.

Je peux relire mon journal de l’époque où j’avais 20 ans et cela me rafraichit la mémoire. Ça me permet de constater que sur l’essentiel je n’ai pas changé et que j’ai maintenu ma direction.

Je peux écrire des livres et les donner à ceux qui me sont proches pour les aider à me comprendre. Mes livres sont un mode d’emploi très efficace pour m’assurer d’être mieux compris par autrui autant que par moi-même. Lorsque relis des aphorismes que j’ai écrit il y a plus de 10 ans que je constate que je suis toujours en accord avec eux ça me donne une grande satisfaction.

J’ai donc toujours cherché par tous les moyens à mettre la création au centre de ma vie. J’ai explorer la bande dessinée, la peinture, la chanson, l’écriture, la vidéo, l’infographie et plus encore. J’ai donc une perception très précise de ce que je suis car mes premières créations dates de l’âge de 10 ans et j’ai été très productif.

Quand quelqu’un prétend me connaitre ou tente de me régenter, je reste ferme car je vis dans la clarté. Je sais que je me connais mieux qui quiconque grâce à la création. Et cela contribue à me maintenir dans la clarté.

Suggestion de lecture sur ce blog7 trucs pour développer votre créativité

6- Se donner un système

Un système est un ensemble d’éléments interagissant entre eux selon certains principes ou règles. Il est important d’avoir un système de pensée congruent avec ce que je suis. Ça me permet en tout de rester sur mon terrain et de ma favoriser. Ça me donne aussi accès à la connaissance de ce qui doit être fait dans le ici et le maintenant.

Pour créer mon propre système de pensée j’ai pris le temps de me donner une éthique, puis de ce point de référence stable j’ai établi des principes qui rendent mes mouvements faciles et fluides. Plusieurs éléments de mon système sont inspirés par d’autres penseurs, philosophes et sages mais dans son essence mon système m’est propre, il est ajusté à mon entéléchie – ce que je me suis donné à être.

Un exemple tout récent : j’ai décidé il y a quelques mois de ne plus travailler la fin de semaine pour maximiser ma paix intérieure. Cette une semaine une nouvelle cliente m’a proposé un contrat très lucratif mais elle me proposa de travailler le samedi. L’offre était alléchante en effet, mais après réflexion j’ai refusé, l’invitant plutôt à s’ajuster à «mon» horaire. Et puisqu’elle n’a pas voulu s’y ajuster et lui ai dit «Non, merci!». Et j’ai l’intime conviction que j’ai bien fait, je n’ai aucun regret.

Je suis me suis donné des principes qui me permettent de réaliser ce qui importe réellement pour moi. Je sais que si je ne les respecte pas cela va me causer de l’irritation et me faire perdre ma clarté. Ça ne veut pas dire que je ne travaillerai jamais la fin de semaine. L’exception confirme la règle. Dans un cas exceptionnel je peux être amener à accepter une offre et cela me sera bénéfique. Mais dans 99% des cas j’en reviens à mon système et je m’y tiens scrupuleusement.

Bref, mon système articule intelligemment tous les aspects de ma vie en un tout cohérent. Cela favorise la clarté de mes perceptions.

Je sais que je brosse ici le sujet très rapidement. Donc si vous avez des questions à ce propos n’hésitez pas à m’en faire part.

Suggestion de lecture : L’Art des systèmes en philosophie, André Moreau : http://bit.ly/1RCrRTu

 

En résumé, la clarté est un élément essentiel au bonheur. En effet lorsque je suis clair il m’est très facile d’être heureux car ainsi je suis toujours au bon endroit au bon moment.

 

SUIVEZ MOI SUR

Facebook : https://www.facebook.com/nicolaslehoux001
Twitter : https://twitter.com/nicolaslehoux
LinkedIn : https://ca.linkedin.com/in/lehouxnicolas

FAITES AFFAIRES AVEC MOI

ChampionWeb : http://championweb.ca
ChampionVidéo : http://championvideo.ca

FacebookYoutubeInstagramlinkedin

©2020 Nicolas Lehoux | Tous droits réservés | Création du site StudioNico.biz

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?