Extrait de Le Bonheur Absolu

.

21

Mon bonheur réside dans ma capacité à me renouveler sans cesse, à ponctuer mes habitudes d’événements qui ramènent le chaos régénérateur en moi. J’arrête le temps, me juxtapose à mon être et dérègle méthodiquement tous mes sens. Je reste éveillé, curieux, vigilant, créatif. Je prends garde de ne rien briser, de rendre tout confortable, même l’inconfort. Tout est dans l’art de faire durer le plaisir. J’utilise consciemment la douceur et la gentillesse pour rester sur la bonne voie, ma voie. Je suis un coureur de longue distance, je me fatigue rarement car je ne me presse pas. J’ai trouvé ma vitesse de croisière, celle que me dicte mon Être.

22

Je me connais, je sais ce qui me rend heureux, je regarde mes désirs sans préjugé. L’art, l’amour des femmes, les discussions métaphysiques, les plaisirs inutiles et passer du temps avec moi-même me ramènent invariablement vers le Bonheur Absolu.

23

Je suis satisfait à chaque instant. Les regrets minent le bonheur plus sûrement que tout, ils obscurcissent le ciel de mes pensées et enclenchent la névrose. Lorsque je regarde ma vie et mon oeuvre, je sais que je donne mon 100%, que je fais ce que je dois faire. Je suis libre d’entamer de nouvelles aventures sans avoir à me préoccuper du passé, je n’ai plus de karma, pas d’attachement malsain, rien à me faire pardonner. Je vis dans un état de clarté qui se complète à chaque instant.

24

Le passé sert à me situer et me guider vers le futur. Mon Être surfe sur la réalité physique dans un état d’éveil qui me permet de voir dans toutes les directions en même temps. Je reste fixé sur ce qui, en moi, est le plus durable : la vérité, la beauté, les idées, mon oeuvre, mon Être. Je me nourris de ce qu’il y a de plus riche, ainsi j’en ai toujours pour ma faim.

25

J’ai le courage de plonger dans l’inconnu, de partir à l’aventure, de perdre mes repères. Je ne parle pas nécessairement de changer de pays ou de voyager, je peux tout simplement tomber en amour. Voilà certainement le plus sûr moyen de perdre tous mes repères, de plonger en des abîmes insondables d’allégresse et de douleur. Chaque fois que je tombe en amour je renais, je m’éveille dans une réalité parallèle, je suis foudroyé par une force si puissante qui surcharge mon mental d’une sève de vie électrisante. Je ne suis jamais complètement le même après, ça me grandit, me rend vaste et sublime. L’amour passion me ramène à l’essentiel, à ce qu’il y a de plus vivant en moi. Je m’abandonne pour mieux me retrouver, me perds dans l’aimée jusqu’à l’orgasme. Je sais que de toute façon je reviens invariablement vers mon Être.

26

Toujours je suis resté près de moi, de mon intense désir de créer librement. Après mes études, j’ai préféré m’acheter une guitare et jouer dans les rues plutôt que de plonger sur le marché du travail sans réfléchir. C’est dans cet état de liberté que j’ai rencontré la femme avec qui je partage encore ma vie. L’aurais-je rencontrée si j’avais écouté les conseils de mon entourage, le manque de vision de mes amis ? Chaque fois que j’en fais à ma tête et me lance à l’aventure, je rencontre les amis de mon essence.  Mes emportements m’amènent où je suis attendu, j’arrive subitement, en toute innocence, et me donne en spectacle, je flamboie, j’émets une intense lumière qui attire tous ceux qui n’attendent que ce signal, puis on repart tous ensemble.

27

Le Bonheur Absolu est immanent, je n’en manque jamais, il est auto-régénérant. Si je perds le focus, il me suffit d’arrêter un peu, d’être attentif et voilà que je sens quelque chose monter de l’intérieur.  Le processus est sans effort, il m’est facile d’être d’heureux. Le malheur requiert beau-coup plus d’énergie car il est artificiel. Être heureux est gratuit, le Bonheur Absolu est abondant et accessible à tous.

28

Dieu et Bonheur Absolu sont pour moi synonymes, ils expriment le même état d’être. Dieu a tellement de définitions aujourd’hui, contradictoires pour certaines. Je préfère donc utiliser Bonheur Absolu. Peu de gens ont fait l’expérience de Dieu, mais tous ont été heureux à un certain moment de leur vie. Il me suffit de revivre en pensée cet instant de bonheur, j’y suis soudain plongé à nouveau. C’est cet état dont je me souviens, et je le rends vivant, l’actualise et en fais un état permanent. Impossible de me tromper, lorsque je suis heureux, je suis Dieu.

29

Être seul tout en sachant qu’on pense à moi avec amour provoque une extase sereine qui me permet de créer pendant des heures sans voir le temps passer. Je plonge, entier, dans les abîmes de mon Être, le royaume illimité du mental. En étant attentif, j’arrive à deviner quand une de mes aimées pense à moi, je peux ainsi sentir dans quel état d’être elle se trouve, avec certaines je peux discuter intérieurement car la connexion télépathique est claire. En cas de doute à propos de la conduite à adopter envers une personne, je lui pose directement la question par l’intérieur, la réponse arrive en même temps que la question et est toujours instructive. Je me fais confiance et ça fonctionne. Je réapprends à me connecter sur les gens que j’aime, ça évite beaucoup de malentendus et établit une communication directe, une communion d’âmes. La télépathie est naturelle et gratuite. Je porte attention, cherche le signal et le renforce par la pratique. Ainsi plus de solitude malheureuse, seulement des moments intimes d’éternité où je sens tous ceux que j’aime car ils sont réellement avec moi. Le plus important est ce qui est invisible. C’est ce lien d’amour, comme un câble téléphonique, qui me permet de communiquer holographiquement avec les amis de mon essence de manière subtile et efficace. 

30

Un ami que je n’ai pas revu depuis plus de 10 ans et qui est resté cher à mon coeur est venu me visiter en rêve l’an passé pour m’annoncer la naissance de son premier enfant. Ce n’est que quelques jours plus tard que ma soeur me fit part de la nouvelle, confirmant cette communication onirique comme réelle. Comprendre ainsi que ma connexion est toujours vivante me plongea dans un état de bonheur sublime.

.

Extrait de Le Bonheur Absolu

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

FacebookYoutubeInstagramlinkedin

©2021 Nicolas Lehoux | Tous droits réservés | Création du site StudioNico.biz

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?