Je lance ici une piste de réflexion à propos de la confusion pré/trans ou erreur pré-trans. La majorité de gens rationnels distinguent mal les niveaux prépersonnels et transpersonnels.

Cela donne lieu parfois à des situations difficiles ou absurdes pour des gens sensibles à l’invisible comme les emphatiques et les médiums. Je vous invite à demeurer à l’écoute si cela éveille votre attention.

Je me propose de vous parler de la confusion pré-trans sans toutefois entrer dans les détails. Il vous sera facile de trouver des informations détaillées à ce propos sur le web et plus précisément dans l’oeuvre de Ken Wilber sous le terme de The Pre/Trans Fallacy.

J’ai récemment eu une discussion avec un amis plutôt rationnel auquel je racontais une rencontre d’un être d’essence énergétique dans un rêve. Or, pour lui, les rêves ne sont que les égouts de la conscience et mes rencontres avec des êtres d’essences énergétiques ne lui semblent pas réels mais plutôt des fantaisies, fruits de mon imagination fertile. Pour le remettre à sa place je lui ai parlé de la confusion pré/trans.

Qu’est-ce que la Confusion Pré-Trans?

J’ai découvert ce concept dans l’oeuvre de Ken Wilber qui défini le «Spectre de la Conscience» comme un processus dynamique de développement qui commence dans les états archaïques pré-personnels, continue avec l’émergence d’une individualité singulière pour aboutir à des états transpersonnels. À partir de ce modèle, Ken Wilber pointe l’erreur de nombreux auteurs qui confondent les domaines du pré-personnel et ceux du transpersonnel au prétexte qu’ils n’appartiennent ni les uns ni les autres au domaine de prédilection de la connaissance occidentale qui est celui de l’individu rationnel. La confusion pré-trans est une erreur de raisonnement et de perception qui a perverti nombre de réflexions théoriques, notamment dans le domaine des sciences humaines.

La difficulté est liée à un fait assez simple : le prérationnel et le transrationnel sont non-rationnels, chacun à leur manière, en conséquence ils paraissent relativement semblables, voire identiques, au regard du profane. Cette confusion — entre «pré» et «trans» a deux conséquences possibles: les domaines transrationnels sont réduits au niveau pré-personnel, ou les domaines prérationnels sont élevés à une gloire transrationnelle. Dans un cas comme dans l’autre, la vision du monde est tronquée, une moitié du monde réel (le «pré» ou le «trans») étant victime d’une profonde erreur de traitement et de compréhension.

Wilber illustre les deux variantes de la confusion pré-trans en se référant aux œuvres de Freud et de Jung, le premier ayant réduit les inspirations transpersonnelles à des émotions archaïques alors que le second élève des états fusionnels infantiles à un statut transcendant.

Connaître l’erreur pré-trans c’est mieux comprendre pourquoi les avant-gardes novatrices sont toujours envisagées comme des mouvements régressifs, subversifs et même dangereux par les gardiens de la pensée dominante qui n’auront de cesse de les stigmatiser et de les marginaliser à travers des stratégies de diabolisation.

Dans la vie de tous les jours

Je sais que plusieurs d’entre-vous sont sensibles à l’invisible. Médiums, emphatiques, enfants indigo, enfants du nouveau millénaire, travailleurs énergétiques, vous avez des perceptions de la réalité qui dépassent le consensus actuel. Ils vous arrivent souvent de vous faire mettre en boite ou relativiser par des personnes exagérément rationnelles. Maintenant que vous connaissez la confusion pré-trans il vous sera plus facile de défendre votre point de vue lorsque vous avez affaires à de tels malotrus.

Cela m’a beaucoup servie dans mes groupes de discussions ou lors de joutes philosophiques. Par exemple, certains croient que l’état d’éveil, l’illumination, est semblable à celui du nouveau née tout imprégné d’absolu. Pour eux cet état est une régression, un état primitif. Mais l’éveil passe par la personne, or donc un bébé n’a pas encore formé sa personne, son égo, et ne peux donc pas être éveillé dans le sens où on l’entend lorsqu’on pense au Bouddha ou au Christ.

Un autre exemple est celui des rêves. Il m’arrive souvent de rencontrer des êtres d’essences énergétiques, on peut aussi les appeler des anges, des guides, des maîtres ascensionnés. Jung considérait cela sérieusement comme un fait psychique. Bien sûr parfois ce type de rêve n’est qu’un rêve qui peut être interprété symboliquement, mais parfois j’ai bel et bien affaires à une rencontre dans les royaumes subtils ou causals. Il y a une présence particulière dans le rêve qui ne me laisse aucun doute sur sa véracité. Et souvent ce rêve est corroboré par des synchronicités dans les jours suivants.

Pour éviter la guerre, préparez vous à la guerre, voilà un dicton qui m’a souvent aidé. Si vous ne voulez pas vous faire ridiculiser, relativiser ou diminuer lors de discussions ou de débats il vous est bénéfique d’être bien préparer. La connaissance de la confusion pré-trans vous sera très souvent utile pour remettre à sa place un interlocuteur trop sûr de lui-même. Vous pourrez ainsi en quelque sorte lui faire une passe d’aïkido intellectuelle qui le surprendra en retournant ses arguments contre lui-même.

FacebookYoutubeInstagramlinkedin

©2020 Nicolas Lehoux | Tous droits réservés | Création du site StudioNico.biz

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?