La semaine 6 fut particulièrement colorée avec des hauts et des bas qui m’ont tout à la fois ébranlé et exalté. Dans ces extrêmes chaotiques je trouve plaisir à grandir et à développer ma pensée sans concession. Au fil de mes lectures et de mes révélations je me recrée à neuf afin de m’assurer d’une santé propice à vivre encore longtemps dans un bonheur profond.

Cette semaine, j’ai jeûné de dimanche à mercredi après midi. Ce fut relativement facile et confortable, mon corps semble habitué et même y trouver un plaisir qui se répercute à tous les niveaux de mon être.

J’ai recommencé à manger… et les problèmes ont commencé dû à mon manque de sélectivité à propos de mes choix alimentaires. Cela s’est malheureusement terminé par une douloureuse diarrhée samedi soir. Heureusement que dimanche j’avais prévu de jeûner à nouveau, cela m’a aidé à me rétablir en douceur.

Je me sens comme un enfant qui apprend à marcher et à parler. Je dois réviser tout mes programmes et métaprogrammes pour les ajuster à ma nouvelle vision du monde. Et il y en a tellement à réviser, je n’arrive pas encore à en faire la synthèse.

Voici tout de même quelques idées disparates.

2 révélations douloureuses

Le jeûne donne une espace de réflexion propice à voir d’une perspective plus vaste ma réalité quotidienne, mes habitudes et mes fantaisies. Cela m’a aidé à dégager deux révélations douloureuses qui m’ont fait mettre un genou par terre (figurativement) pour reprendre mon équilibre cette semaine.

La première est que ce ne sont pas seulement les aliments qui sont toxiques mais aussi les outils que j’utilise pour cuisiner (casseroles, poêles, ustensiles, etc.). J’ai donc procédé à une recherche méthodique pour trouver les meilleurs items de cuisine non-toxiques. Pas évident de naviguer à travers autant d’informations contradictoires! J’ai trouvé quelques réponses mais il me faut encore préciser ma pensée à ce propos.

Le deuxième coup de poing m’est venu avec la réalisation que les légumes et fruits du Québec ne sont pas si exempts de pesticides que je l’avais imaginé. Une visite au Marché Jean Talon m’en a rapidement convaincu. Il m’a suffit de poser des questions directement aux producteurs présents sur place pour comprendre que, pour la majorité d’entre eux, ma santé les préoccupe moins que mon argent. En effet, les produits qu’ils m’ont vendus depuis des années contiennent des pesticides. Une réévaluation de mes habitudes d’achats s’impose donc. Je ne pourrai plus jamais manger le yeux fermés à l’avenir.

Recettes gagnantes… et perdantes

J’ai pu faire quelques recettes, dont la plus réussie fut un chocolat cru des plus délicieux. En voici les ingrédients :

140g beurre de cacao

80g cacao en poudre cru

3-4 tbsp miel cru

1-2 tbsp huile de coco

J’ai aussi expérimenté avec des algues et du faux-mage (fromage sans produit laitier) mais je crois que cela n’a pas été bien digéré et a mené vers une super diarrhée samedi soir. Mon estomac ne semble pas encore prêt à accepter des nourritures trop nouvelles et complexes. Je serai plus prudent dans les prochaines semaines.

Lectures

The Sunfood Diet Success System, David Wolfe

Amazon.ca | Amazon.fr

Inspiration jardinage

J’ai découvert le concept de jardin en palette de bois. J’ai trouvé des palettes près de chez moi et j’ai commencé à les préparer afin de me créer un magnifique jardin cet été. Il me semble important de mieux comprendre les aliments et herbes que je mange. Puisque je n’ai pas appris de mes parents comment cultiver mes aliments il va me falloir remonter mes manches et m’éduquer à ce propos. Voilà un projet qui promet d’être très instructif.

Jardin palette

Fermiers de famille et paniers bio

Belle découverte à propos d’une alimentation riche, saine et équitable. Le concept de fermiers de famille me semble une belle option pour m’assurer de la qualité des aliments que je mets dans mon organisme. De cela découle aussi le concept des paniers bio auxquels je compte m’inscrire bientôt.

http://www.equiterre.org/fiche/fermiers-de-famille

http://www.equiterre.org/solution/paniers-bio

Semaine 7

Pour la semaine 7, je compte encore jeûner de dimanche à mercredi car je ne me sens pas encore totalement prêt à revenir dans le monde officiellement. J’ai encore besoin de temps pour réfléchir et synthétiser la quantité gargantuesque d’information que j’ai découvert dernièrement ainsi que les révélations puissantes qui ont régénérées ma pensée jusque dans ses fondations les plus profondes.

Le jeûne me permet de revenir dans ma bulle confortable et lumineuse afin de mieux planifier mon retour à une alimentation normale. Je compte en profiter au maximum. C’est donc une aventure à suivre…

FacebookYoutubeInstagramlinkedin

©2021 Nicolas Lehoux | Tous droits réservés | Création du site StudioNico.biz

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?