Le Grand Silence

19.00$


Profitez d’un rabais en achetant
sur Amazon.ca | Amazon.fr

Disponible format livre broché et Kindle
Idéal pour les commandes internationales!

Commandez via ce site en cliquant sur AJOUTER AU PANIER ci-dessous.

Description

Version en espagnol

Voyagez au cœur du Grand Silence : un état de paix profonde, de satisfaction et de bonheur peu commun. Cet ouvrage vous donne les outils nécessaires pour oublier les préoccupations mondaines et vous consacrer à l’essentiel, loin du bruit assourdissant de la civilisation.

Initiez l’aventure intégrale et laissez votre être prendre toute sa place. Donnez-vous l’amplitude que vous avez toujours désirée. Maximisez la clarté et la compréhension dans vos perceptions pour poser sans cesse des actes justes. Mettez la conscience, l’éternité, l’immortalité au cœur de votre pensée pour devenir le Dieu Vivant. La compréhension profonde de votre place dans le monde vous sera enfin accessible.

Ce livre vous offre une méthode efficace pour être plus vous-même que vous-même. Voilà le catalyseur idéal pour vous libérer une fois pour toutes et demeurer inexorablement dans le Grand Silence.

Grâce à cet ouvrage vous apprendrez à :

  • vous libérer pour vivre dans la paix profonde
  • développer votre pouvoir personnel
  • développer une pensée claire et originale
  • percevoir les messages de l’invisible

Sujets abordés : Un enfant silencieux. Isolement social. Psychédéliques. La solitude d’un éveillé. La communauté du silence. La loi générale et la loi d’exception. Les vampires. L’impeccabilité. Nos défauts sont des qualités. L’inspiration. Être attentif à ses rêves. Être un. Dire «Non merci!». Être au bon endroit au bon moment. Savoir s’entourer.

Dans le chaos le plus bruyant d’une civilisation qui court à sa perte à une vitesse effrénée, j’arrive à me maintenir dans une paix profonde qui me surprend souvent moi-même. Je considère comme normal d’être dans un état de profonde dépression lorsqu’on entend perpétuellement ce chahut épouvantable qui sature présentement l’atmosphère surchauffée de cette planète bleue qu’on appelle la Terre. Et, en effet, le bonheur n’est pas l’état qui caractérise les humains aujourd’hui.

Hier soir, avant de m’endormir, j’ai senti une élévation m’annonçant une période de créativité propice au déploiement de ma pensée. J’ai songé aux extases psychédéliques dont j’ai fait l’expérience il y a quelques années. Or, près de six ans sont déjà passés depuis la dernière fois où j’ai consommé un psychédélique. Cette élévation ne peut donc être un effet indirect d’une expérience que j’aurais faite il y a quelques temps. La profondeur et la richesse de cet état d’être ne cessent de me surprendre.

Un vent sidéral puissant se lève et mon modeste esquif file à toute allure sur la mer de ma conscience. Le Grand Silence s’empare de moi à nouveau. J’entends une voix qui me dit : « Va ! De toute façon les humains n’ont pas besoin de toi. Tu es inutile, laisse-toi être, file à toute allure vers l’extase sans te retourner. »

J’entre tête première dans l’éternité. Tout se passe en moi à présent, j’en ai l’intime conviction. Comme un iceberg, mon œuvre est invisible en majorité. Je ne prends donc pas offense du fait d’être encore méconnu à ce point de ma vie. De toute évidence, ça ne m’empêche pas d’être heureux et créatif car me voilà à nouveau à l’orée d’un nouvel ouvrage. Ce Grand Silence, qui en est le thème, est une couverture duveteuse et blanche dont je me recouvre pour me réchauffer durant une journée froide dont l’hiver québécois est si généreux. Cette chape invisible m’isole enfin des vibrations dangereuses et perturbantes que mes contemporains émettent inconsciemment. Pur esprit, je me penche sur le réel et l’observe de la même perspective que les invisibles. Je suis un suicidé-vivant, je le sais à présent car je suis moi aussi invisible à la majorité. Ma vie terrestre ne pourra plus jamais être la même suite au changement radical que j’ai provoqué en moi il y a quelques années. Je ne peux plus reculer car j’ai brûlé les ponts. Si, nostalgique, je me retourne un instant, je ne vois que dévastation ; il n’y plus rien à quoi me rattacher, à part mon œuvre. J’ai perdu tous mes repères, je ne peux plus compter que sur moi-même. Je suis le Dieu Vivant et cet état est inintelligible pour mes contemporains puisqu’ils ne l’ont pas reconnu en eux. Pour moi, qui suis passé de l’autre côté, le vide est là à chaque instant. Il sert d’écrin au plein que Je Suis tout en me laissant cette impression que je suis un des seuls à vraiment vivre sur cette planète.

Tiré par une force irrésistible qui me ramène inévitablement vers moi-même, j’entre dans le Grand Silence. Je sais que je ne peux pas revenir en arrière, de toute façon je n’en ai aucun désir. La vie divine est incomparable à la vie humaine et pour tout l’or du monde, je ne voudrais ressentir à nouveau ce terrible sentiment d’asphyxie qui a précédé mon éveil. Je suis résolu à vivre de manière volontairement consciente et à ramener l’absolu dans le relatif. Je n’ai pas renoncé à ma nature humaine, toutefois je ne la laisse pas me dominer et m’enchaîner. Je m’en sers plutôt comme d’une limite qui m’aide à m’illimiter.

Je suis seul face à l’infini de mon être avec ce Grand Silence qui m’enveloppe dans ses ailes blanches. Il m’a fallu plusieurs années pour entrer dans cet état d’être mais je sais à présent que depuis mon enfance je m’y suis méthodiquement préparé. J’ai été très peu loquace entre l’âge de quatre ans et douze ans, le silence fut dès lors omniprésent dans ma vie. Je vois dans ma jeunesse une tendance fondamentale qui avec le temps est devenue un état de conscience fondamental stabilisé au sein même de la chair vibrante et palpitante d’un homme du XXIe siècle. En résistant de mon mieux à mon insertion forcée dans la société (la maternelle et l’école primaire) alors que je n’en n’étais pas prêt, j’ai tenté de préserver ma pureté originelle et ma sensibilité à l’invisible. Ça n’aurait pas pu se passer différemment, j’en ai la conviction à présent et ainsi je ne garde pas rancune à ceux qui m’y ont envoyé car eux aussi ils n’en avaient pas le choix.

Mon silence est celui d’un bienheureux. Il est sacré. Je suis désespéré, je l’avoue, mais mon désespoir n’a rien à voir avec la dépression dont sont affublés mes contemporains qui se droguent aux analgésiques afin de ne plus sentir le gouffre immense béant sous leurs pieds. C’est un désespoir que je surmonte dans la joie. Je constate simplement que tout espoir est vain. Le seul moyen de me libérer de ce sentiment d’asphyxie est de l’intégrer à un niveau supérieur en me donnant une telle amplitude que, telle une goutte d’encre dans l’océan, il ne puisse pas brouiller ma conscience. C’est ainsi que j’ai pu me fixer dans l’absolu. Le désespoir n’a pas disparu mais ma personne ne s’y identifie plus. Au lieu de m’affaiblir, il m’a donné la force surhumaine de me mettre sous la loi d’exception. Et à présent que je suis perché au sommet de moi-même, j’ai une vue imprenable qui fait de moi le maître de l’invisible.

Livraison au Canada : frais de transport inclus dans le prix.

Livraison internationale : frais de transport supplémentaire de 7$ par livre.

Les oeuvres complètes :  taux fixe de 30$ par commande à l’extérieur du Canada.

Le prix est en dollars canadien.

2 avis pour Le Grand Silence

  1. Julie L.

    Je n’ai jamais lu un tel livre. Profond, intelligent, sage, humble… quel trésor pour une femme comme moi qui a un enfant autiste. Ça m’a aidé à mieux le comprendre dans sa complexité sans laisser les médecins le réduire un être malade et mal intégré à ce monde. Je suis touché! Merci Nicolas.

  2. Jacques D.

    J’ai toujours été solitaire, je me retrouve souvent seul avec moi-même car je n’ai pas le goût de parler. De toute façon les gens n’écoute pas vraiment aujourd’hui quand je m’exprime. Ce livre me conforte dans l’idée que je ne suis pas anormal… et peut-être même qu’en fait je suis plus normal que la majorité. Quelle soulagement de comprendre que d’autres personnes que moi peuvent vivre ce silence profond sans se sentir coupable. Je recommande la lecture du Grand Silence à tous les introvertis qui en ont marre de se sentir handicapés.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégorie :

CONTACTEZ-NOUS

Envoyez-nous un courriel pour toute demande d'information, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

SUIVEZ NICOLAS LEHOUX SUR

Facebooktwittergoogle+linkedin

 

©2018 Nicolas Lehoux | Tous droits réservés | Création du site ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?