Journal 2005 – un psychonaute à la conquête de sa liberté

21.00$


Profitez d’un rabais en achetant
sur Amazon.ca | Amazon.fr

Disponible format livre broché et Kindle
Idéal pour les commandes internationales!

Commandez via ce site en cliquant sur AJOUTER AU PANIER ci-dessous.

Description

Entrez sans concession au cœur de la vie intime d’un psychonaute à la conquête de sa liberté. L’artiste Nicolas Lehoux avait 30 ans lorsqu’il a écrit ce fragment de son journal. Il y rend disponible une période fertile remplie de révélations existentielles, d’expériences mystiques, de créativité joyeuse et d’expérimentations avec les psychédéliques, la conscience et la spiritualité.

Par des écritures automatiques, des transcriptions d’expériences, de la poésie débridée, des descriptions de sa vie quotidienne et de ses sentiments, Journal 2005 donne proximité révélatrice avec un artiste inspiré, un auteur profond tout autant qu’un mystique contemplatif sur le point de s’éveiller à la conscience. Ses doutes, ses avancées, sa compréhension profonde du monde vous inspireront à vous centrer sur l’essentiel et oser prétendre vous aussi à l’éveil.

Ceux qui apprécient Le Maître Psychédélique (du même auteur) auront le privilège de voir l’envers du décor en suivant en direct les expérimentations psychédéliques d’un individu prêt à tout pour connaître la vérité. Vous découvrirez ainsi la genèse des idées maîtresses de ce penseur original à propos des enthéogènes.

Maintenant disponible, Journal 2005 est un livre incontournable pour comprendre et apprécier la pensée de Nicolas Lehoux.

Grâce à ce livre vous apprendrez à

  • Mieux comprendre les psychédéliques et leurs effets sur la personnalité
  • Avoir le courage d’expérimenter avec votre conscience, d’être vous-même et de vous libérer
  • Comprendre l’illumination et l’éveil par le contact direct avec un mystique

Samedi 30 avril

Depuis peu j’ai commencé à noter systématiquement mes rêves. Cette activité est pour le moins perturbante. Cela m’approche de l’illumination en me faisant voir plus objectivement les processus de mon mental.

J’ai parfois l’impression que des entités réelles viennent me parler dans mes rêves, tellement elles semblent réelles. Ces personnages dégagent une présence et le rêve est généralement plus précis lorsqu’ils apparaissent.

Le processus semble dévastateur pour mon égo. Je change rapidement. Je me sens de plus en plus aliéné de ce qui m’entoure. Tout m’échappe, glisse sur moi. Je réussis parfaitement à m’isoler et à fermer ma pensée pour de petites périodes.

Je me sens tellement différent, je n’arrive pas à définir en quoi exactement. J’essaie de comprendre, d’être réceptif aux messages qui me sont envoyés de d’autres niveaux de la réalité. Mes valeurs sont différentes.

Même avec M. il y a des moments où nous n’arrivons pas à trouver un point d’entente. Notre relation est paradoxale. M. est complètement retournée vers le monde extérieur (job, argent, bijoux pour les autres), ce monde de superficialité auquel il m’est impossible d’adhérer pour l’instant. Moi je coupe les liens, brise les dépendances, cherche la simplicité, la commercialité me rend malade. Je bascule sous le poids de tous ceux qui s’agitent comme M.. Ils n’ont pas de but précis, ils s’agitent pour oublier la mort qui arrive.

Je ne peux me mentir, il me manque de grandes qualités pour arriver à l’illumination. Et d’un autre côté je me débilise de plus en plus face à la société qui m’entoure. Mon intelligence me démontre la quantité de faussetés qui nous entourent.

C’est comme si j’avais un pied dans chaque camp. Encore immature pour être vraiment spirituel et trop mature pour croire à la culture ambiante vicieuse. J’ai même l’impression que moi et Eva sommes en train de prendre deux chemins différents, inconciliables. Je ne désire pas la quitter, elle est très importante pour moi mais ces sautes d’humeurs sont dures à suivre. Elle est persuadée qu’elle va mourir à quarante ans. Je trouve cette conception de la vie absurde, inacceptable. Je ne sais pas quoi faire.

Hier soir j’ai demandé à Buddha de m’aider car je ne savais plus quoi faire. Il m’a répondu « Surrender to God ». M’abandonner à Dieu. Abandonner mes doutes et mon égo, le placer devant Dieu. Arrêter de penser. Ce n’est pas si facile mais j’ai une grande volonté présentement. Je vais l’appliquer.

Je sais qu’il est parfaitement normal de vivre ce déchirement. Je me détache peu à peu de tout, même de ce que je croyais être moi. À un certain point je devrai assumer que certaines personnes ne me suivront pas sur ce chemin.

« Surrender yourself to God »

Le temps s’arrête, recommence sans cesse. J’existe maintenant parmi tous ces gens pressés. Pressés d’aller où ? Nous allons tous au même endroit à la fin.

Rester simple, sourire à tous, être gentil en tout temps. Ce n’est pas facile. C’est pourtant le seul moyen d’y arriver.

 

Mardi 31 mai

J’éprouve un drôle de sentiment, comme si une main invisible empêche tout ce que je fais d’artistique de devenir populaire. Je suis rivé à ce corps, incapable de bouger.

Si je suis attentif à la situation je ne peux que conclure qu’il est préférable pour moi de continuer mes recherches et de faire de la BD et de la peinture car dans ces domaines tout coule, l’inspiration est grande. Ma curiosité est à vif. J’apprends beaucoup en lisant Jung. Je trouve cela excitant.

Je porte une attention spéciale à mes rêves depuis près d’un mois. J’aimerais pouvoir mieux les interpréter. J’y travaille mais ce n’est pas simple et je manque de culture.

C’est ma fête aujourd’hui, j’ai 30 ans. C’est un chiffre qui porte à réfléchir, ce que je fais amplement depuis peu. Quel est mon destin ? Pourquoi la communauté psychédélique ? Qu’est-ce que je vais devenir si je ne fais pas d’argent ?

Il est clair que je ne désire nullement travailler. Les signes me pointent la direction de l’étude. J’ai une chance incroyable dans ce domaine. La semaine où la possibilité de prendre des livres à l’Université Concordia m’a été ôtée s’ouvrait la Bibliothèque National du Québec avec la phonothèque et même des films. Je suis comblé.

Je ressens une légère angoisse parfois lorsque les deux parties de mon être veulent être là en même temps… où plutôt lorsque « Nicolas » est trop présent avec ses craintes et insécurités.

Je me sens mou. Je ne cesse de complexer à propos de mon ventre (qui n’est même pas gros). J’ai réduit mes besoins et obsessions à si peu de choses et ce « si peu » est dur comme le cristal.

J’ai avancé de deux pas lors du départ de M. il y a un mois et je recule d’un pas maintenant. Je suis comme tiré à nouveau vers mes vielles habitudes, celles avec lesquelles je veux en finir, m’en libérer.

Je veux présentement étudier Jung en profondeur. Après je verrai, il me faudra sûrement aborder Freud et Adler. Je veux aussi étudier plus profondément la psychologie. Voilà mes objectifs pour les mois à venir. Sur ce point en tout cas je n’ai pas de blocages, ça coule facilement.

Nicolas – Pourquoi tout ce que j’ai entrepris artistiquement depuis que je suis jeune reste lettre morte ?

Paul – Tu le sais très bien. Comme Raël, nous te gardons frais pour quelque chose de plus grand encore. Ton destin n’est pas commun. Ne cherche pas d’exemple autour de toi, tu en trouveras très peu.

N – Est-ce vous qui avez parlé l’autre jour lorsque j’ai demandé conseil à Buddha ?

P – En partie.

N – En partie ?

P – En partie seulement. C’est la partie la plus élevée de ton être qui a parlé. Ta demande était sincère, ton dilemme aussi. Dorénavant tu pourras compter sur cette sagesse pour te guider.

N – Et toi, qui es-tu ?

P – Mon nom est Paul. Je serai présent avec toi pour les prochaines années. Tu auras besoin de moi comme tu as eu besoin de ‘Kola. Je serai ton guide et ferai de mon mieux pour te guider. Les années à venir seront décisives pour ton développement intellectuel et spirituel. Tu devras apprendre ce que je représente, ce que j’ai toujours représenté et tu comprendras mieux ta tâche pour les années à venir.

N – Ce que je comprends maintenant c’est que je dois « surrender to God », c’est-à-dire laisser la partie supraconsciente de mon être émerger pour qu’elle me guide. Tu es une partie de ce supraconscient. Paul était un des apôtres de Jésus. Es-tu ce Paul ?

(…)

Livraison au Canada : frais de transport inclus dans le prix.

Livraison internationale : frais de transport supplémentaire de 7$ par livre.

Les oeuvres complètes :  taux fixe de 30$ par commande à l’extérieur du Canada.

Le prix est en dollars canadien.

1 avis pour Journal 2005 – un psychonaute à la conquête de sa liberté

  1. Martha T.

    Ce Journal 2015 est un petit livre complètement éclaté et poétique qui m’a grandement aidé à comprendre Nicolas Lehoux. J’avais déjà lu Le Maître Psychédélique et Le Bonheur Absolu quand je suis tombé sur ce livre incroyable qui m’a permis de constater que Nicolas est un être singulier qui a vécu des expériences mystiques très significative qui rendent ses écrits profonds et fiables. Merci Nicolas.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégorie :

CONTACTEZ-NOUS

Envoyez-nous un courriel pour toute demande d'information, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

SUIVEZ NICOLAS LEHOUX SUR

Facebooktwittergoogle+linkedin

 

©2018 Nicolas Lehoux | Tous droits réservés | Création du site ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?